Appelez-nous : 01.41.81.39.98

Société d'assainissement en Ile de France - Curage canalisation - vidange fosse septique - 01.41.81.39.98

ASSAINISSEMENT-DEBOUCHAGE-POMPAGE Notre société met à votre disposition une équipe de professionnels équipée de camions hydrocureurs pour rétablir un écoulement de vos canalisatons bouchées. L'entreprise met en place des contrats d'entretien annuels pour entretenir tout type de canalisations afin d'éviter tout problème de refoulement de vos installations. Curage à haute pression pour tout type de surface et de canalisations : Entretien de parking à l'aide de brouettes de décapage.

Hits: 2475

consommation et pollution de l'eau

LA CONSOMMATION ET LES BESOINS DOMESTIQUES


Nous avons vu au chapitre précédent quelle était la provenance des eaux usées domestiques. Regardons maintenant comment se répartit notre consommation journalière d'eau. Nous pouvons l'illustrer comme suit :
Provenance et répartition de notre consommation journalière d'eau


PROVENANCE DES EAUX USÉES DOMESTIQUES    RÉPARTITION DE NOTRE CONSOMMATION D'EAU
Toilettes    Consommation moyenne estimée à 46 litres d'eau par jour et par personne.
Une chasse de WC = * 10 litres
Bain, douche    Consommation moyenne estimée à 53 litres d'eau par jour et par personne
Une douche peut représenter une consommation de 60 à 80 litres d'eau.
Un bain peut représenter une consommation de 150 à 200 litres d'eau.
Nettoyage et vaisselle    Consommation moyenne estimée à 20 litres d'eau par jour et par personne.
Une vaisselle faite à la main représente une consommation de 10 à 12 litres d'eau.
Un lave-vaisselle consomme jusqu'à 40 litres d'eau.
Boisson et cuisson    Consommation moyenne estimée à 5 litres d'eau par jour et par personne.
Lave-linge    Consommation moyenne estimée à 17 litres d'eau par jour et par personne
Un lave-linge peut consommer jusqu'à 120 litres d'eau.
Arrosage extérieur    Consommation moyenne estimée à 11 litres d'eau par jour et par personne.
Le lavage de la voiture peut représenter une consommation allant jusqu'à 200 litres d'eau.
L'arrosage du jardin représente une consommation de 15 a 20 litres d'eau par mètre carré.

 

L'UNITÉ DE MESURE EN ASSAINISSEMENT : L'ÉQUIVALENT HABITANT (EH)


Pour quantifier globalement les matières polluantes contenues dans les eaux usées domestiques, on utilise comme unité de mesure l'« équivalent habitant ».
En abrégé : EH
La notion d'équivalent habitant est utilisée pour quantifier la pollution émise par une agglomération à partir de la population qui y réside. Cette notion sert aussi à déterminer la capacité de traitement d'une station d'épuration collective ou individuelle.
Tableau des charges polluantes normalisées en France
DB05    60 g/EH/j
DCO    120 g/EH/j
MES    90 g/EH/j
pH    5,5 à 8,5
T°    + 5 °C à + 35 °C
NTK    15 g/EH/j
Pt    4 g/EH/j
Charge hydraulique : 150 l/EH/j
 
COMPOSITION DE LA POLLUTION


Les charges polluantes sont issues de deux sources d'activité différentes qui génèrent chacune un type de pollution spécifique :
•    dans les eaux noires : elles sont essentiellement issues des matières fécales et de toutes les pollutions qui émanent du corps humain ;
•    dans les eaux grises : elles sont issues essentiellement de la pollution générée par les activités humaines (cuisine et parties sanitaires de l'unité d'habitation).
Comment mesure-t-on les matières polluantes contenues dans les eaux usées ?


ANALYSER LA POLLUTION DES EAUX USÉES


Trois principaux paramètres permettent de différencier et d'analyser la pollution des eaux usées domestiques.

LA DEMANDE BIOLOGIQUE EN OXYGENE : DBO


La demande biologique en oxygène (DBO) est une notion qui exprime la quantité de matières organiques bio­dégradables présentes dans l'eau. Plus précisément, ce paramètre mesure la quantité d'oxygène nécessaire à la des­truction des matières organiques grâce aux phénomènes d'oxydation par voie aérobie (présence d'oxygène). C'est la composante polluante essentielle des eaux noires (charges organiques).

Pour mesurer ce paramètre, on prend généralement comme référence la quantité d'oxygène consommé au bout de cinq jours, d'où la dénomina­tion usuelle de DB05 (demande biochi­mique en oxygène durant cinq jours). Elle se mesure en milligrammes d'oxy­gène par litre (mg O/l).

Selon la définition de la directive euro­péenne du 21 mai 1991, « relative au traitement des eaux urbaines rési- duaires », un équivalent habitant (EH) représente 60 grammes de DB05 par jour.

LA DEMANDE CHIMIQUE EN OXYGENE : DCO


La demande chimique en oxygène (DCO) représente la teneur totale de l'eau en matières oxydables. Ce paramètre correspond à la quan­tité d'oxygène nécessaire aux oxy­dants chimiques et à la biologie, pour oxyder les substances organiques et chimiques de l'eau. C'est la compo­sante polluante essentielle contenue dans les produits lessiviers et produits d'entretien d'une habitation. La DCO est exprimée en milligrammes d'oxy­gène par litre (mg OJ\).

En valeur normalisée, elle représente 120 g/EH/j.

LES MATIÈRES EN SUSPENSION : MES


Comme leur nom l'indique, ce sont les matières non dissoutes qui sont en sus­pension dans l'eau. Elles comportent à la fois des éléments minéraux et orga­niques. Les MES sont en général des particules, souvent minéralisées, de très faible granulométrie (< |j) d'une densité égale à l'eau.

En valeur normalisée, elle représente 90 g/EH/j.

Ces trois paramètres sont générale­ment repris par les normes de rejet des charges polluantes, qui servent de base au calcul de dimensionne- ment des dispositifs d'assainissement réglementaires.

Il faut retenir que le rapport DCO/DBO est de l'ordre de 2/1 dans les eaux usées domestiques. Ce rapport est important, car il est nécessaire à la bonne performance biologique. Plus l'écart entre ces deux paramètres sera grand, moins la performance en abat­tement DCO sera bonne. Le bon fonc­tionnement d'une station d'épuration par voie biologique est conditionné par ce ratio.


COMPOSITION DES EAUX USÉES


Les eaux usées brutes sont avant tout composées d'eau à 99,9 % ! Les matières présentes sont caractérisées par le fait qu'elles sont des solides en suspension (matières en suspension ou MES) ou qu'elles sont dissoutes et oxydables.
S'ajoutent à cela des micro-organismes pathogènes tels que :
•    coliformes fécaux ;
•    Escherichia coli...
Il peut exister des prescriptions d'abat¬tement pour ces types de micro¬organismes, en zones de baignades, de conchyliculture ou de cressiculture par exemple.
 
L'absence de DBO ne permettra pas la digestion par voie bactérienne des charges DCO. La carence de DBO ne permettra pas d'abattre suffisamment de charges DCO.


LES AUTRES PARAMÈTRES


Parmi les autres types de pollutions relevées dans les eaux usées, nous pouvons citer :
•    NH4 ammonium ;
•    NTK azote Kjeldahl ;
•    NGL azote global ;
•    PT phosphore total.
Elles ne sont généralement pas prises en compte dans les normes de rejet habituellement prescrites, mais font parfois l'objet de prescriptions spéci¬fiques lorsque le milieu récepteur est classé sensible.


 VOLUMES HYDRAULIQUES CONCERNÉS
La charge hydraulique nominale pour un EH (équivalent habitant) est fixée à 150 litres par jour. Cette valeur est universellement reprise dans la réglementation européenne (et française) et fait référence en matière de calcul et d'analyse des stations d'épuration.
Ceci vaut donc pour une personne dans son habitat domestique habituel et journalier.
Il faudra cependant et logiquement pondérer cette valeur en fonction de la nature de l'établissement concerné et du type d'activité qui y est exercée.
Ces valeurs sont prescrites par la circulaire interministérielle n° 97-49 du 22 mai 1997.
Cette liste n'est pas exhaustive et il s'agira pour les cas particuliers de déterminer le plus précisément possible la charge hydraulique journalière effective du dossier concerné.

Pour tout problème de bouchage de canalisation, n'hésitez pas à nous contacter.